La socialisation du chiot

La socialisation du chiot... étape qui conditionne tout son avenir!

 
La socialisation est une habituation du chiot aux éléments du milieu qu'il rencontre, et rencontrera par la suite. Ce qu'il rencontrera entre un mois et trois/quatre mois sera assimilé comme non dangereux, et ami plutôt que proie ou ennemi. C'est pourquoi cette phase ne doit pas être négligée, car il vaut mieux éviter que le chien prenne les enfants pour des proies....!
Elle peut débuter dès que le chiot est autonome, c'est à dire vers un mois. Il a alors des contacts avec sa mère, les autres chiots de la portée, l'éleveur, mais également le carrelage, le béton, la moquette,... Il convient alors que l'éleveur lui permette d'évoluer sur des substances variées, avec des sons variés à entendre, des odeurs, ... afin que l'animal s'y habitue et ne soit plus effrayé par la suite.
 
Chez l'éleveur également, il doit être mis au contact d'animaux (chats et autres chiens), de personnes de tous âges, tous sexes et de toutes couleurs,..
 
Cette socialisation doit impérativement être continuée par le maître. Il faut sortir le chiot dans des endroits insolites et bruyants (gares, rues, marchés,...), où des personnes différentes pourront le caresser, le papouiller, ...
Vous devez également l'habituer aux animaux dont vous savez qu'il aura à les côtoyer par la suite, comme les chevaux si vous comptez l'emmener avec vous. Si par exemple vous possédez des poules et que votre chien les rencontre trop tard, c'est dommage pour vous, et pour elles... Alors imaginez ce qui se passe quand un chien découvre un enfant pour la pour la première fois... (ou une femme s'il n'a jamais vu que des hommes, et c'est aussi valable pour les personnes de couleur...! Voilà qui explique l'existence de chiens "racistes")
 
Aucune limite sinon celle de son aisance : y aller progressivement, et en cas de surprise ou de peur, détourner son attention plutôt que le rassurer, pour ne pas renforcer son comportement de peur en le récompensant par des caresses. Evitez donc de le prendre dans vos bras, restez impassible, et lancez lui la balle! La prochaine fois que la situation surviendra, il sera peut être surpris (et il en a bien le droit) mais il se souviendra que vous n'avez pas eu peur, et qu'il est passé à autre chose sans le moindre problème. Attention quand même aux stimulations trop brutales et trop violentes qui peuvent le sensibiliser plutôt que l'habituer, c'est à dire exactement l'inverse du but recherché. Allez-y donc progressivement, et n'augmentez pas la difficulté tant qu'il n'est pas à l'aise à un niveau de stimulation....
 
N'attendez pas les rappels de vaccins (vers trois mois), car vous atteignez alors la limite de socialisation, et le chiot risque de ne plus être réceptif très rapidement, ce qui fait que vous n'aurez pas le temps de le sociabiliser correctement. Laisser un chiot enfermé à l'intérieur ou dans un jardin sous prétexte de le protéger des virus et autres maladies extrêmement courant. Pourtant, à cette période, est protégé par l'immunité de sa mère et les premières vaccinations, et son avenir en dépend.
 
Un chiot insuffisamment stimulé et socialisé développera ce qu'on appelle le syndrome de privation : de la phobie simple de certaines situations à la terreur permanente qui peut lui couper toute envie de sortir de chez lui. Si vous êtes face à des difficultés de cet ordre, n'hésitez pas à nous en parler, une consultation de comportement peut aider à améliorer les choses.
Dernière modification le jeudi, 05 septembre 2019 11:29

Horaires d'ouverture

  • time Lundi : 9h-12h et 14h-20h
  • time Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi : 9h-12h et 14h-18h
  • time Samedi : 9h-12h

Suivez Nous

Plan d'accès

Contactez Nous

  • homeCabinet Vétérinaire
  • phone04 50 05 07 20
  • mobile-phone04 50 600 900
    En cas d'urgence médicale grave, en dehors des heures d'ouverture
  • mailcabinet@veterinairelesemnoz.fr
  • map100 Chemin des Prés Bouvaux, 74600 SEYNOD